Le réseau de magasins Biocoop distribue des produits issus de l’agriculture biologique et durable. Avec des ingrédients locaux et de saison, la coopérative est basée sur le respect de critères sociaux et écologiques, ainsi que sur la transparence et la traçabilité de ses approvisionnements. Nous avons rencontré Valérie Lochu, qui est coordinatrice de projets au sein du réseau.

Comment a démarré le concept de la Scarabée Biocoop?

Au départ, Scarabée est une association de consommateurs qui souhaitaient manger bio  et qui ont créé un groupement d’achat en 1983, qui a commencé à Rennes. Le réseau national est Biocoop et c’est la coopérative de consommateurs de Rennes qui est présente sur le territoire de Rennes depuis 35 ans.

Comment trouvez-vous vos partenaires et fournisseurs?

Nous avons des maraîchers qui sont des fournisseurs historiques. Nous travaillons avec 180 producteurs locaux et sommes vraiment en relation de confiance et de durée avec des contrats d’engagement de trois ans pour assurer un revenu aux producteurs. En tant que magasin spécialisé, nous vendons de tout et le client peut faire ses courses entièrement ici.

Comment fonctionne le système d’adhésion?

Vous pouvez prendre une carte sociétaire qui coûte 30 euros, et est valable à vie. Si vous déménagez, elle peut être revendue ou bien remboursée, et elle donne une réduction de 5 % sur l’ensemble des produits. Vous aurez également la possibilité de voter à l’assemblée générale annuelle de Scarabée.

Vous avez également une chaine de restaurant?

Oui, les restaurants Pique Prune sont bio et végétariens. On veut montrer qu’on peut manger végétarien en ayant une alimentation équilibrée. Nous avons des snacks qui ne sont pas entièrement végétariens, toujours avec des produits locaux et de saison.

Vous proposez des activités, peux-tu m’en dire plus?

Nous avons des cours pour les adultes sur la cuisine 100 % végétariens et animés par les cuisiniers Pique Prune. ll y a aussi des cours de cuisine pour enfants, afin de leur faire découvrir la saisonnalité, le local… On fait aussi de l’aromathérapie et de la naturopathie. On apprend également aux gens à faire leurs cosmétiques et à prendre soin de soi de façon naturelle. Des ateliers sur la lacto-fermentation sont également proposés.
On fait deux temps forts dans l’année. A la rentrée, le Scarabio festival, pour montrer tout le projet Scarabée, avec un marché de producteurs, des conférences, des ateliers…
Au mois de novembre nous réalisons des Rencontres de l’Economie Sociale et Solidaire où l’on a une trentaine d’associations partenaires pour faire découvrir les initiatives locales aux Rennais.