Ces dernières décennies, la quantité de plastique à usage unique n’a cessé de croître au point de représenter  60 % des déchets plastiques de nos poubelles. Celui-ci se retrouve pour l’essentiel dans la nature, polluant le sol, les rivières, les océans. Pourtant, il est simple de lutter contre le « tout-jetable » en adoptant au quotidien des gestes à la portée de tous.

fini le plastique à utilisation unique

Dire adieu à la vaisselle jetable

Les assiettes, les verres et autres couverts en plastique vont prochainement être interdits en Europe. Les industriels ont d’ores et déjà prévu de proposer des alternatives conçues pour partie en plastique bio-sourcé.

Ce matériau nouvelle génération est pensé pour être compostable, mais uniquement via un processus industriel. Il est donc impossible pour un particulier de le mettre dans son composteur au même titre que ses épluchures de pommes de terre par exemple. Il est donc fort à parier que cette vaisselle jetable nouvelle génération finira elle aussi comme combustible dans un incinérateur ou enfouie avec d’autres déchets.

Pour vos fêtes et soirées, le plus simple est donc de vous équiper avec de la vaisselle réutilisable à l’instar des gobelets personnalisables proposés par Esprit Planète. Par ailleurs, cela présente deux avantages supplémentaires, celui de vous faire faire des économies à court terme et celui de ne jamais être pris au dépourvu si des amis débarquent à l’improviste.

En finir avec les packs d'eau

Chaque jour, rien qu’en France, ce sont plus de 25 millions de bouteilles d’eau qui sont utilisées. Pourtant, 96 % de nos compatriotes ont accès à une eau potable et 100 fois moins chère, l’eau du robinet. Faisant l’objet de contrôles réguliers et draconiens, elle peut être consommée par les adultes comme les enfants au quotidien.

Ainsi, plutôt que de glisser une petite bouteille en plastique dans le sac de sport de votre fille ou de votre fils, remplissez-lui une gourde réutilisable avec de l’eau du robinet. De manière semblable, à table, vous pouvez vous servir d’un pichet. En plus de réaliser, une formidable économie pour votre porte-monnaie, vous réduirez considérablement vos déchets de plastique jetable.

Privilégier le verre et le carton

Quand vous faites vos achats de nourriture dans votre magasin magasin habituel, les produits commercialisés sont généralement disponibles dans divers emballages. Y compris pour les produits bio, le plastique y occupe évidemment une place prépondérante.

Pourtant, en y regardant de plus près, vous trouverez également en rayon ces mêmes produits (ou leurs équivalents) proposés dans des contenants en carton ou en verre par exemple. Or, ce dernier présente le formidable avantage d’être recyclable quasiment à l’infini, ce qui est loin

Proscrire les fruits et légumes sous emballage

De plus en plus de magasins d’alimentation commercialisent les fruits et légumes sous barquette ou sous emballage individuel. C’est encore plus vrai quand il s’agit des productions bio. Une véritable aberration !

Si vous n’avez pas d’autres alternatives que de faire vos achats en grande surface (marché, circuit court, direct producteur, etc), vous avez toujours la possibilité d’opter pour les fruits et légumes sans emballage.

Renoncer au chewing-gum

Historiquement, la pâte à mâcher est produite à partir d’une gomme 100 % naturelle. Ce n’est aujourd’hui plus d’actualité car votre chewing-gum préféré est désormais constitué d’une gomme de synthèse. Cette dernière est théoriquement recyclable, mais finit la plupart du temps avec le reste de vos déchets ménagers, c’est-à-dire enfouie ou incinérée.

Si vous êtes adepte du DIY (Do It Yourself), il existe des recettes de chewing-gum « fait maison » qui sont d’excellentes alternatives.

Acheter les aliments secs en vrac

Céréales, pâtes, riz, semoule, noisettes, muesli, lentilles, les magasins bio et grandes surfaces proposent la vente en vrac des aliments secs. En plus de pouvoir acheter uniquement ce dont on a besoin, la vente en vrac se fait par l’intermédiaire d’un sac papier, et non plus via un emballage plastique auquel s’ajoute bien souvent un suremballage, voire un second.

Préparer ses plats à emporter

Le midi, vous mangez en extérieur parce que vous n’avez pas le temps de rentrer ?
Plutôt que d’acheter des barquettes industrielles, prenez le temps de faire à manger la veille. Pour transporter votre repas, il ne reste plus qu’à le mettre dans un récipient, réutilisable bien évidemment.